Opioid Overdose Prevention

Best Practice

Naloxone Distribution – Important Update

Veuillez noter qu’à compter du 7 octobre 2013, les organisations qui sont admissibles à faire partie du Programme provincial de distribution de naloxone pourront accéder à la naloxone du ministère de la Santé et des Soins de longue durée ainsi qu’aux fournitures pour les trousses de prévention des surdoses et au matériel de formation du PODRRM.

Les organismes admissibles à recevoir les fournitures gratuites sont les suivants :

  • les unités de santé publique qui gèrent un programme d’échange de seringues;
  • les organisations communautaires qui ont des ententes contractuelles avec l’unité locale de santé publique pour gérer un programme d’échange de seringues;
  • les équipes d’hépatite C financées par le ministère.

 


Les individus peuvent faire des surdoses de plusieurs substances, y compris d’alcool, de Tylenol, d’opiacés ou d’un mélange de drogues. Les surdoses d’opiacés se produisent lorsqu’il a tellement d’opiacés ou une combinaison d’opiacés et d’autres drogues dans le corps que la personne ne répond plus à la stimulation et/ou que la respiration est difficile. Cette situation se produit parce que les opiacés affectent la volonté du corps de respirer. Si une personne ne peut pas respirer ou qu’elle ne respire pas suffisamment, les niveaux d’oxygène dans le sang diminuent et les lèvres et les doigts deviennent bleus – cette condition s’appelle une cyanose. Ce manque d’oxygène fait éventuellement cesser les autres organes vitaux comme le coeur et ensuite le cerveau. Ceci entraîne une perte de conscience, le coma et ensuite le décès. En situation de surdose d’opiacés, la survie ou le décès dépend entièrement de la respiration et de l’oxygène. Heureusement, ce processus est rarement instantané; les gens arrêtent lentement de respirer, ce qui se produit en général de minutes à des heures après l’utilisation de la drogue. Même si des personnes ont été « découvertes décédées avec une aiguille dans leur bras, » la plupart du temps, on a le temps d’intervenir entre le début d’une surdose et le décès de la personne1.