Réduction Des Méfaits

La réduction des méfaits consiste en une variété de stratégies et d’idées pratiques dans le but de réduire les conséquences nuisibles liées à l’utilisation des drogues et à d’autres comportements dangereux pour la santé1. Le principe de la réduction des méfaits se fonde sur la justice sociale et souligne le respect des droits d’une personne de faire des choix1 et vise aussi à s’attaquer aux inégalités de santé et de bien-être dans la communauté des utilisateurs de drogues2.

Les stratégies de réduction des méfaits et l’usage connexe des drogues reconnaissent que s’abstenir des drogues peut ne pas être une idée réaliste ou même une solution désirable pour tout le monde. Les stratégies de réduction des méfaits sont basées dans la communauté, axées sur les utilisateurs, libres de jugement et elles abordent des systèmes qui isolent et marginalisent les individus1.

Les principaux défis à relever pour réduire les méfaits et la mauvaise utilisation des drogues visent à : 

  1. Améliorer l’accès à des services qui fournissent du matériel stérile à usage unique
  2. Éduquer les individus sur les pratiques plus sécuritaires concernant l’utilisation des drogues dans le but de réduire le comportement à risque
  3. Prévenir la transmission des virus et pathogènes transmis par le sang entre les personnes, par exemple, VIH, hépatite C et hépatite B et différentes infections transmises sexuellement
  4. Réduire le risque d’une surdose par la distribution de trousses de prévention

Bref aperçu de la réduction des méfaits en Ontario

1989 Le premier programme d’échange de seringues et d’aiguilles est établi par le Bureau de santé publique de Toronto
1997 Les programmes d’échange de seringues et d’aiguilles sont établis comme programmes provinciaux obligatoires; aucune norme minimale ni ligne directrice n’est disponible
2004 Les programmes d’échange de seringues et d’aiguilles de l’Ontario ont distribué plus de 3,2 millions d’aiguilles et de seringues stériles
2006 Le Programme ontarien de distribution des ressources pour la réduction des méfaits (PODRRM) est établi
2006 31 des 36 bureaux de santé offrent des services d’échange de seringues et d’aiguilles
2007 Le Programme ontarien de distribution des ressources pour la réduction des méfaits distribue 412 000 chauffoirs aux programmes d’échange de seringues et d’aiguilles
2008 Les normes de santé publique de l’Ontario précisent que les conseils de santé dans toutes les régions de santé « doivent donner accès à divers modèles de programmes de réduction des méfaits qui doivent comprendre la fourniture d’aiguilles et de seringues stériles et peuvent inclure d’autres stratégies de réduction des méfaits fondées sur des données probantes en fonction de la surveillance locale »; les 36 bureaux de santé font tous la distribution de fournitures
2012 Dans les 36 régions des bureaux de santé, les individus ont accès à des fournitures propres, à de l’éducation et à du soutien par l’entremise des programmes d’échange de seringues et d’aiguilles
2012 Le Programme ontarien de distribution des ressources pour la réduction des méfaits distribue 2 560 000 chauffoirs aux programmes d’échange de seringues et d’aiguilles

 

Introduction à la réduction des méfaits

Pour obtenir une excellente présentation sur la réduction des méfaits, nous vous encourageons à visionner la courte vidéo intitulée Harm Reduction and Me présentée par la Dre Jenny Scott de l’Université de Bath au Royaume-Uni.

Footnotes

  1. Leonard L & Germain A. Ontario Harm Reduction Distribution Program: Final Outcome Evaluation. 2009.
  2. Strike C, Leonard L, Millson M, Anstice S, Berkeley N, Medd E. Ontario Needle Exchange Programs: Best Practices Recommendations. Toronto: Ontario Needle Exchange Coordinating Committee. 2006.